Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Une vie de Bridget
8 janvier 2023

Janvier 2023, les news, et la réflexion du moment.

8161235-2023-bonne-annee-avec-ballon-amour-3d-vectoriel

Janvier 2023.

Nous sommes enfin passés à une nouvelle année, et quand mon frère m'a demandé mon bilan pour 2022, je me suis trouvée incapable de sortir qch de positif. Et pourtant, un jour, probablement, je serai en mesure de donner du sens à cette expérience complète vécue cette année. La maladie, la rupture, les cauchemars, la solitude, le désespoir. Tous ces faits et ressentis ont forcément un "but"... mais à ce jour, je n'ai pas trouvé. 

Je suis toujours fatiguée, moralement et physiquement, plus que cet été d'ailleurs. J'ai l'impression de m'être démenée dans un tourbillon dont je ne pouvais en fait pas sortir... pas tout de suite. J'ai fait ce que j'ai pu pour garder la tête hors de l'eau, mais j'ai forcément bu la tasse, et pris quelques trempes. Impossible de faire autrement.

6 mois après avoir découvert le pot aux roses et mis Monsieur dehors, je n'ai toujours pas digéré. Je n'oublie pas. Je me questionne toujours, même si je sais que c'est inutile et que je n'aurai jamais mes réponses. Et je ne supporte pas de voir et savoir qu'il a quelqu'un d'autre chez lui, depuis le moment même où nous nous sommes séparés. Je ne supporte pas non plus de la savoir dans ma ville, à deux rues de chez moi, avec un emploi qu'il a trouvé par mon intermédiaire et qui est devenu mon propre piège. Peur de le croiser. Peur de le subir. Je ne suis plus sereine ici.

Je reste enfermée chez moi la plupart du temps. J'ai du mal à retrouver une véritable dynamique. J'aimerais reprendre le travail, mais cela n'est pas possible. Je m'occupe l'esprit comme je peux, mais en fait... je regarde la télé, je mange et je dors. Une loque...

C'est l'hiver... je me cocoone, j'en ai sûrement besoin. Je n'ai envie de rien d'autre.

Mieux encore? je fais du ménage. Je ne supporte plus les critiques, les jugements, les comportements inadaptés, abusifs, ou simplement "pas cool"... j'envoie balader, ou je zappe, toutes ces vilaines personnes qui me renvoient qch qui ne me fait pas du bien. Je n'ai pas envie d'entendre des choses sur ma manière d'être, de m'exprimer, de vivre ou je ne sais quoi encore. Chacun sa vie...

Au fond, je réalise qu'on est seuls. On ne peut et ne doit compter que sur soi-même, et ne rien attendre des autres. Les prendre pour les bons moments, et si les moments ne sont pas bons, trouver d'autres personnes avec qui ces moments peuvent être épanouissants.

Comme je ne sais pas combien de temps il me reste à vivre, parce que j'ai  pris conscience du fait que j'étais mortelle, fragile, je n'ai plus envie de m'imposer des choses et des personnes qui ne me conviennent pas.

Pendant ce temps, je me pose, et je tâche de savoir qui je suis, et de me reconstruire. 

Quelle femme vais-je devenir après tout cela? pourrai-je encore aimer, faire confiance? pourrai-je encore être a minima à l'aise dans mon corps meurtri? pourrai-je vraiment m'entourer de bonnes personnes  et tirer des leçons de tout cela? 

Parfois, je me dis que je n'y arriverai pas, à refaire ma vie. A refaire confiance. Qu'il faudrait déjà que je l'oublie, même si j'ai aimé "un leurre", un acteur. Mais je sais qu'au fond nous avons une histoire, un caractère, des prédispositions, et qu'au fond, on doit vivre avec, car il est difficile d'en changer... on ne change pas du tout au tout. Tout ce que je vais pouvoir changer, ce sont mes choix. C'est déjà pas mal. Mais effacer mes douleurs, mes craintes, mes peines, et ce que je suis au fond de moi, depuis toujours, depuis même ma lignée, je vois mal comment c'est possible. Il faut surtout apprendre à composer avec, et tâcher d'évoluer. 

Evoluer. Grandir. Comme on se doit de le faire tout au long de sa vie. Parce qu'on progresse toute notre vie, mais rien ne devient jamais parfait. Et ça aussi, je vais devoir l'accepter.

D'autres fois, je me dis : et si? 

Et si c'était le bon moment, finalement, pour rencontrer quelqu'un? si justement le fait d'être affaiblie, marquée, d'avoir le teint terne, le coeur brisé, le corps meurtri, un sein en moins, les ongles qui tombent, la peur de la relation sexuelle et de l'attachement, l'envie de rester seule...si justement c'était ça, les meilleures conditions, pour construire qch avec quelqu'un qui finalement, ne serait pas intéressé par des futilités ou voudrait juste profiter de moi? 

Si au final, ma maladie, mon histoire, devenait cet "écumoir à connards" que je n'ai jamais su mettre en place? 

Peut-être qu'une rencontre aujourd'hui, ce serait prendre le temps, et avoir affaire à quelqu'un de patient, qui me prendrait comme je suis.

Mais quand je pense qu'il faudrait pour cela se remettre sur des sites de rencontres, et recommencer les "t'as quel age?", "tu fais quel métier?", "tu cherches quoi?"... et devoir ensuite expliquer que je ne travaille pas en ce moment... sans passer par la case "je sors d'une relation destructrice avec le plus salopard des connards"... ben là, quand je pense à tout ça, je me dis "COMMENT ?"

Comment je peux et je pourrai faire tout ça? 

Alors voilà, il y a les pour et les contre... mais tant que j'oscille encore, et surtout tant que j'ai encore autant besoin de larver dans mon canapé et mon lit avec mes chats, c'est que je ne suis pas prête.

Et je vais me respecter pour une fois dans ma vie, et respecter mon rythme d'escargot... et nous verrons bien où cela mènera.

Plus de contraintes... 

Je dois déjà encaisser certaines choses, alors tout le reste, aujourd'hui, je le souhaite léger, et sans me sentir bousculée de quelque manière que ce soit.

J'en profite pour vous souhaiter à tous et toutes une excellente année 2023.

La mienne sera forcément pleine de surprises encore, j'espère qu'elles seront bonnes cette fois-ci. Et je travaille à y croire.

Bien sincèrement.

Bridget.

Publicité
Publicité
Commentaires
Une vie de Bridget
  • Bridget, ce n'est pas mon prénom... Une Bridget, c'est une Pôôôvre trente/quarantenaire célibataire sans enfant... En galère avec les hommes (...). Panorama de mes expériences, réflexions, et de mes plus honteuses bêtises...--> c'est par ici !
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Abonnez vous à ma newsletter !
Newsletter
15 abonnés
Vous cherchez quelque chose de particulier?
Suivez-moi sur Facebook !
Archives
Visiteurs
Depuis la création 295 904
Publicité