Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Une vie de Bridget
3 juin 2015

Disparu... le remake !

 

Rencontre avec Vincent, un gendarme Marseillais de 42 ans, deux enfants, en ce mois de Mai 2015. Deniché sur Meetic (tu m'étonnes !)

Moment sympa lors de notre rencontre, même s'il n'est pas totalement tel que je l'attendais sur les photos (où  il semblait plus jeune). C'est un garçon agréable, causant, positif, souriant. Plus nous discutons, plus nous nous trouvons de points communs et apprécions le moment. En tout cas, c'est ce qu'il prétend lui aussi.

Après ce premier rdv, il commence à m'envoyer des messages plutôt engageants : il a trouvé celle qu'il cherchait, qu'il attendait depuis toujours, je suis celle-là, il me trouve super, totalement à son goût, il ne veut plus me lâcher, il ne me laissera jamais, il veut tout faire avec moi...

Nous nous revoyons, plusieurs jours d'affilée. Les messages écrits et verbaux s'enchaînent...

Exemple de sms en J2...

 

vincent 0

vincent 1

vincent 2

vincent 3

vincent 4

 

Verbalement, c'est pareil, et même pire ! Des "je t'adore" aux projets de vie commune (!!!) , des "tu ne seras plus jamais seule", "on ne quitte pas une femme comme toi", "je vais m'occuper de toi maintenant", des "quand tu veux, on fait un bébé"...

Il apprend une partie de mon histoire... je ne me positionne évidemment pas en victime. J'apprécie l'instant, le moment, je pense que les galères du passé, finalement, prennent sens.

Lorsque j'émets un doute sur la sincérité et la durabilité du truc, lorsque j'évoque le fait que cela va trop vite, et que ce n'est jamais bon quand ça part trop vite, que  s'emballer n'est pas mon truc, et n'est pas bon signe, il refuse de le croire. Il dit qu'il ne s'emballe pas, juste qu'il "sait", car parait-il, on le sait toujours quand c'est la bonne personne... Alors je commence à y croire, et - pauvre conne que je suis - je commence à rentrer dans son jeu, tellement agréable ! L'impression de retomber à 15 ans, avec une passion, un truc fort, des espoirs et des rêves, comme lorsque nous étions jeunes et que nous y croyions !

 

Oui, mais nous avons la quarantaine,  et des bagages... Il y avait forcément qch de pas net...

Ma petite voix a commencé à me souffler que ce n'était pas normal qu'il s'enflamme ainsi en si peu de temps, mais j'ai donné, car j'ai voulu tenter ma chance, j'ai voulu y croire - pauvre conne que je suis -

Au bout de quelques jours, nous avions rdv un endredi après-midi... j'ai reçu deux heures avant l'heure fatidique, et la veille, quelques sms où il m'appelait toujours "mon amour", "ma chérie", "je suis là"... Mais il n'est jamais venu.

J'ai appelé deux fois, envoyé deux sms pour lui demander où il était, ce qui se passait... je n'ai jamais eu de réponse.

Il n'a jamais daigné s'excuser de ne pas être venu, ni s'expliquer pour un éventuel changement de cap. Il n'a plus jamais daigné prendre en compte mon existence, et avec elle, mes sentiments. Absence totale de communication, d'empathie, de respect.

Incompréhensible, d'autant que nous filions "le parfait Amour".

Oui, mais, le parfait Amour... ça n'existe pas !! Et ça, en principe, à 40 ans passées, on le sait !! - pauvre conne que je suis -

En fin d'après-midi, je l'ai vu connecté sur son compte FB. Il a donc eu droit à un gentil message...

 


" Comme l'étrange sentiment que tu agis comme la plupart des lâches que j'ai croisés avant toi... La fuite est toujours plus simple que la fran
chise. Toi qui disais justement que l'indifférence et le silence étaient le comble de l'irrespect et de la cruauté...
Tu as pu te connecter cet après midi sur Facebook mais pas répondre à mes messages ou appels?
Je pense qu'il est inutile de te demander une explication et que tu dois finalement rentrer dans la catégorie des gros baratineurs de première.. Je ne t'ai jamais demandé de me faire toutes ces promesses, ces déclarations totalement ubuesques au bout de trois jours. Et je n'ai pas mérité d'être traitée ainsi comme la dernière des merdes, Parce que j'ai eu le malheur de vouloir te faire confiance et de me donner à toi.
Tu sais pour avoir un bon moment de sexe avec moi , si c'était ton but, tu n'avais pas besoin d'en dire autant et de m'amener à délirer avec toi sur un éventuel "nous" qui n'était que du pipeau..
Je reste persuadée que je suis une fille bien.. Même si je regrette profondément de m'être livrée à toi et de t avoir cru par moments ... Les gars qui s'enflamment, j'en ai eus.. Et souvent ils disparaissent aussi vite.
Tu confirmes la règle ! Merci pour cela.
Bonne route alors puisque tu as de toute évidence choisi de continuer de faire mumuse avec d'autres femmes ou de vivre ta vie.
Je mérite quelqu'un de bien et quelque chose de vrai.
Dans la mesure ou tu ne me portes aucun respect, tu n'es pas cette personne la.

Cette femme de ta vie dont tu devais t'occuper et à qui tu demandais de ne jamais te lâcher...

Ah! Il est beau le mec sentimental, je t'adore .. J'espère que tu es très fier de toi! "

 

Il a lu le message, il s'est reconnecté plusieurs fois depuis...

Il n'a jamais répondu.

Jamais transmis d'explications, d'excuses.

 

foutredetagueule

 

Quand il vous arrive ça, vous vous dites "euh... qu'est ce que j'ai fait". Vous repassez le film en boucle, vous tentez d'analyser vos mots, vos attitudes, tout, pour voir si vous n'avez pas foiré quelque part, dit ou fait quelque chose qui l'aurait paniqué, écoeuré, effrayé, quelque chose qui n'aurait pas donné de vous une image négative ou instable... j'ai passé les jours qui ont suivi à chercher  à comprendre ce qui n'allais pas chez moi, ce que j'avais pu dire ou faire, pour mériter pareil sort... à m'en vouloir d'avoir fait confiance, de m'être donnée, de l'avoir amené chez moi... à me sentir conne, à me sentir sâle, à me sentir nulle, à me sentir comme une merde...à me demander si c'était couru d'avance parce qu'il a peut-être quelqu'un d'autre, ou s'il n'a pas rencontré une autre personne entre temps, où si quelque chose chez moi ne lui a pas fait peur... à demander QUI ... QUI est le problème dans tout cela.

 

 

 

Les mecs, vous n'avez pas conscience de la violence des silences et de l'ignorance, vous n'avez pas conscience du mal que vous pouvez faire, des dégâts que vous pouvez provoquer, lorsque vous  disparaissez sans laisser de nouvelles, parce que vous n'avez simplement pas les couilles de dire simplement "désolé, finalement, je ne me sens pas". On ne vous demande pas de promesses, de déclarations enflammées,  d'engagements, pas en quelques jours !, et si nous les apprécions au point de nous donner davantage quand vous jouez à ce jeu-là, il s'agit purement et simplement de votre part d'une technique malsaine et malhonnête de MANIPULATION. Et le fait que nous acceptions de nous laisser manipuler, que nous tombions finalement dans le panneau, en nous donnant davantage parce que vous arrivez à nous faire gober vos sornettes, ça ne vous autorise pas à nous manquer de respect, et cela ne devrait pas nous valoir pareilles réactions ! Personne ne mérite d'être zappé ainsi sans raison... et je pousse mon coup de gueule parce que ça fait 4 types en deux ans qui me la jouent ainsi... super lover, super motivé, super à fond, et puis paf ! plus rien ! Et quelques jours après, on les retrouve sur les sites de rencontres avec nouvelle photo, repartis à la chasse, pour faire de nouvelles victimes...

Pourquoi ne pas rester HONNETE??? Il suffirait simplement de préciser que vous souhaitez prendre l'instant, sans engager ou promettre quoique ce soit. !!! Rien ne vous oblige à jouer les violons pour nous avoir ! On peut séduire sans promettre, sans engager...

Non seulement vous nous faites du mal, mais en plus, vous vous faites du mal à vous mêmes, à donner cette image de losers... à confirmer que finalement, les hommes sont bel et bien lâches, superficiels et égoistes, incapables d'un sentiment quelconque d'empathie...

On dira que la femme est compliquée...non, pour nous, tout est simple. Pour l'homme, par contre, la cruauté et la fuite sont légions. Et l'amour est dans le caleçon.

 

coeur en reparation

 

 

Je n'ai jamais plus eu de nouvelles, mais Candy Crush m'a dit que Vincent m'envoyait des déplacements supplémentaires pour passer le niveau 374...

Et J'ai passé le niveau 374. Merci !

 

candy

 

Je me pose encore des questions...

Il a bien supprimé son compte Meetic quand il a dit qu'il le faisait (alors quoi? pourquoi?!).

Il ne m'a toujours pas virée de Facebook, et j'attends de voir s'il le fera... (mais non, il ne le fera pas, il attendra sûrement que je le fasse moi - lâche jusque dans le virtuel !- ou cherche à se donner bonne conscience en se disant que c'est moi qui l'aurai viré?!).

Je suis tiraillée entre le besoin de comprendre et de le confronter à sa malhonneteté et son instabilité en me pointant chez lui, et celui de passer à autre chose, une nouvelle fois, en gardant à jamais cette question sans réponse...Pourquoi?

Beaucoup y répondent à ma place : "parce que c'est un connard"...

Je n'ai tellement pas envie de me contenter de cette réponse...

 

 

Ecoeurée... Non pas tant par l'échec avec ce type, mais par la manière dont les choses se passent la plupart du temps, et le fait de me voir constamment traitée comme un misérable produit de consommation qu'on jette à la poubelle quand on n'en a plus besoin...

 

Ecoeurée de ne finalement jamais être qu'un "consommable", un "jetable".

Moi qui aurais tant voulu être du "durable".

 

 

 

138716__toy-loneliness-grief-sadness-autumn-nostalgia-cold_pGrande

 "Don't you worry, child,

'Cause Heaven's got a plan for you"

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Une vie de Bridget
  • Bridget, ce n'est pas mon prénom... Une Bridget, c'est une Pôôôvre trente/quarantenaire célibataire sans enfant... En galère avec les hommes (...). Panorama de mes expériences, réflexions, et de mes plus honteuses bêtises...--> c'est par ici !
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Abonnez vous à ma newsletter !
Newsletter
15 abonnés
Vous cherchez quelque chose de particulier?
Suivez-moi sur Facebook !
Archives
Visiteurs
Depuis la création 295 904
Publicité